Coach Méditation & Pilates à Béziers

Méditation pour femmes enceintes à Béziers

Les bienfaits de la méditation chez la femme enceinte

Concrètement, quels sont les avantages de la méditation pour les futures mamans, et que peut-elle vous apporter pendant la grossesse ?

Vous serez agréablement surprises des nombreux bienfaits que cette activité procure :

- Vous allez vous connecter à bébé, en lui transmettant des émotions positives. Vous savez fort bien que votre enfant ressent tout ce qui se passe durant votre grossesse. 

Pendant la méditation, vous serez attentives à vos sensations, aux mouvements de votre bébé dans votre ventre, ce qui contribue à créer les premiers liens avec votre enfant.

- Vous êtes par conséquent moins stressée (votre enfant également), vos journées sont plus positives, plus en forme et vous êtes moins sujettes ou plus du tout à des sautes d’humeur (générées par les hormones) et à des angoisses passagères.

- Vous gérez mieux votre hygiène de vie tout en vous faisant plaisir.

- Vous supportez mieux la douleur (dans douleur il y a leurre ). Du fait de méditer, le corps libéré des endorphines, l’hormone du bien-être, qui réduit la sensation de douleur. Vous serez mieux gérer votre accouchement. 
- Les risques de dépression post-partum sont diminués.

- La santé s’améliore, les défenses immunitaires sont renforcées.

- Enfin, la méditation peut faciliter et améliorer la qualité du sommeil, ce qui est primordial pour la mère et l’enfant.

 

Tous ces bienfaits profitent à votre enfant et lui permet de favoriser son bon développement dans cette zénitude accentuée par le liquide amniotique.

 

« Le bonheur est à l’intérieur de nous, pas à l’extérieur. Il ne dépend pas de ce que nous avons mais de ce que nous sommes. » Henry Van Dyke

Qu’est ce que méditer pendant la grossesse ?

Je vous propose deux sortes de méditation :

- La première, la méditation Tangram (assise) méditation des origines (je vous explique dans l’encart ci dessous sa signification et ses bienfaits).

- La seconde, la méditation Kinhin (debout en faisant des petits pas). En chant le rythme de vos pas sur celui de votre respiration, vous réalisez l’une des unions les plus fortes qui soient entre le corps et l’esprit. Voir encart ci-dessous 
 

La méditation Tangram (assise) et la méditation Kinhin (marche) ne comportent aucune contre-indication : elles s’adressent à toutes les futures mamans ! 
Vous pouvez vous y adonner du début à la fin de la grossesse. Pas besoin d’être initiée. Vous pouvez débuter votre pratique quand vous le souhaitez et pourquoi pas avec le futur papa ! 
 

Pour en retirer les bienfaits, je vous conseille de méditer régulièrement. Chaque méditation est différente concernant vos émotions du jour et le temps que vous y consacrez.

Ne vous obligez à rien ! Pas de contrainte ! Ne culpabilisez pas si un jour votre méditation est courte ou si vous n’avez pas médité.

La méditation c’est un moment à soi et avec bébé. Prenez du plaisir avant tout !

 

Choisissez un endroit calme ou pas. Votre position pour pratiquer la méditation Tangram (assise) est celle de votre choix. 

- Assise sur une chaise, les pieds au sol ou sur une Swiss Ball (jambes écartées de la largeur des hanches),

- Assise en tailleur au sol, 

- Allongée si vous préférez (si vous êtes alitée pour raisons médicales).

L’essentiel est de méditer avec votre bébé. Vous pouvez méditer partout. Aussi bien en cuisinant en vous concentrant sur votre cuisine, comme tout aussi bien en regardant la mer ou lors d’un pique-nique en pleine nature.

Notre mère nature est un endroit qui facilite la méditation.


La méditation Kinhin (debout) quant à elle se réalise en marchant lentement. Nous commençons par la méditation Tangram  (assise), suivie de la méditation Kinhin (debout) et nous finissons par la méditation Tangram (assise).
 

Nous pratiquons les deux lors d’une séance. De la sorte, vous pourrez apprécier la méditation Kinhin qui vous permettra de bouger votre corps tout en restant dans votre méditation. Ces deux méditations vous apportent les bienfaits requis. 
 

« Regardez un arbre, une fleur, une plante. Laissez votre conscience s’y reposée. Laissez la Nature vous apprendre le calme »

Eckhart Tollé
 

La méditation Tangram et la méditation Kinhin


La Méditation Tangram est à part !

 

Elle est sans but. Et pourtant, elle est la pratique qui mène aux changements les plus profonds.

Avec la Méditation Tangram, c’est en arrêtant de chercher à atteindre quoi que ce soit que vous atteindrez vos objectifs.

Un des principes de cette méditation, c est de rien attendre. Rien n’est figé.


Cela s’explique tout simplement par une notion clé de la Méditation Tangram :

 

- en apprenant à vous détacher des désirs et des croyances de votre égo, vous vous ouvrez à tous les possibles,

- vous apprendrez donc le véritable lâcher-prise. Gérez mieux vos émotions pour vivre une vie plus équilibrée,

- pas à pas, vous prendrez du recul sur vos constructions mentales (éducation, environnement, contexte de vie)

- Ainsi, vous ferez place à vos aspirations réelles et profondes, en accord avec votre vraie nature,

- Et de ce fait, vous dévoilerez la part de vous qui se cache derrière les exigences de votre égo,

- Vous avancerez dans votre vie avec beaucoup plus de clarté d’esprit et d’ouverture.

- Vous vivez plus intensément, vous n’avez plus peur d’agir,

- Vous vous ouvrez au monde et à ceux qui vous entoure.

 

La pratique de la Méditation Tangram pourrait se résumer ainsi :

- C’est en cessant de cherchez que vous trouverez. Voilà la clé de votre véritable liberté !

 

« Être conscient de sa respiration et savoir toucher le vie en soi est une grande joie » Trichet Nhat Hanh

 

La Méditation Kinhin

Méditation en marchant de Zazen. 
 

Méditer en marchant est possible, c’est ce que vous propose le kinhin,  cette marche lente de la pratique zen. 
En calant le rythme de vos pas sur celui de votre respiration, vous réalisez l’une des unions les plus fortes qui soient entre le corps et l’esprit.

- Peu connue, c’est pourtant une solution très appréciée par les pratiquants qui trouvent un moyen de réaliser la difficile harmonie entre le corps et l’esprit.

- Vous avancez au rythme où vous respirez. 
- Votre posture est très importante, celle-ci doit être corrigée lorsque vous sentez que votre marche à petits pas n’est pas alignée.

- Pratiquez sans but,

- Ne vous fixez pas d’objectif car vous passeriez à côté de ce que Kinhin peut vous offrir.

 

Appelez moi, je vous expliquerai les tenants et aboutissants de ces 2 merveilleuses méditations ! 

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion