Coach Pilates & Méditation à Pezenas

Méditer est une douche à l’intérieur de soi afin que l’extérieur puisse prendre soin de lui-même

La méditation et les enfants

Les 6 bienfaits de la méditation pour enfants avec ou sans troubles du comportement (TDAH - Autisme - Troubles du neurodeveloppement)

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Méditer n'est pas qu'une affaire de grandes personnes...découvrez les bienfaits sur les enfants !

4 juin 2015.

La méditation est une technique simple que l'on peut apprendre à tout âge. Même les enfants ont le droit de méditer... D'autant plus quand on sait que les sources de contrariétés des enfants sont aussi importantes que celles des adultes.

Qu'est-ce que la méditation ?

Les scientifiques ont reconnu la méditation comme source de bienfaits.
10 minutes de méditation par jour nous apporte des bienfaits physiques et psychologiques que médecins, chercheurs et psychologues ont mis en avant.

La méditation se résume à faire attention à son souffle, aux sons, aux odeurs et à ses sensations corporelles. L'esprit va ainsi se libérer de pensées incessantes et des émotions négatives. C'est une meilleure qualité de vie que l'on vous propose tout simplement par le biais de la méditation.

 

 Méditer, mais pourquoi ?

Les enfants ne sont pas épargnés par le stress de tous les jours, au contraire de ce que l'on pourrait penser. Ils vivent de nombreux changements et des émotions tout au long de leur année scolaire. Et s'ils ne se plaignent pas, leur comportement semble parfois dire le contraire. 

Leur capacité d'adaptation est aussi souvent mise à mal à l'école et au quotidien. Face aux différents changements qui peuvent s'opérer dans sa vie, la méditation est une réponse pour plus de sérénité. 

La méditation est destinée à tous les enfants, tant pour l'enfant souffrant du trouble de déficit de l'attention (TDA-H), que pour l’enfant dépressif, ou ayant été victime de harcèlement, que pour le surdoué. D’une manière générale tout enfant avec ou sans problème particulier.

La méditation apporte indéniablement une amélioration du comportement de votre enfant, en plus d'autres nombreux avantages.

Quels sont les bienfaits ?

Les bienfaits de la méditation guidée pour les enfants, comme pour les adultes, sont nombreux :

  • lors de la méditation, l'énergie circule plus facilement dans le corps et dans le cerveau, ce qui a pour effet d’abaisser la tension artérielle et réguler le système nerveux ;
  • cela permet un apprentissage naturel d’une bonne gestion de son stress et de ses émotions tout en améliorant sa concentration ;
  • une augmentation de sa confiance en soi ;
  • un renforcement du système immunitaire ;
  • une diminution du stress musculaire et mental ;
  • une meilleure qualité d'écoute.

Proposez à votre enfant la méditation, car de multiples bénéfices sont à la clée. 

 

La méditation plus bénéfique aux enfants qu’aux adultes
Par Fabrice Renault mise à jour le 24 Janvier 2019

La méditation pour les enfants avec ou sans trouble du comportement (TDAH - Autisme - Troubles du neurodeveloppement)

 

Il est reconnu depuis longtemps que la méditation aide les enfants à s’apaiser.
De nouvelles recherches permettent de quantifier plus précisément ses avantages pour les enfants de 6 à 12 ans, qu’ils présentent ou non un trouble du développement ou de l’attention.

 

Des études récentes révèlent l’importance de la méditation chez les enfants

  • Une étude réalisé en 2015 a révélé que les élèves de CM1 et CM2 qui avaient participé à un programme de méditation de quatre mois, ont montré des améliorations des fonctions cognitives, de la mémoire de travail, de la flexibilité de l’apprentissage, ainsi que des résultats en mathématiques.
  • Récemment, la revue Mindfulness publiait les résultat de nouveaux travaux de recherche, montrant des améliorations similaires en mathématiques pour des élèves en classe de CM2 ayant un trouble déficitaire de l’attention lié à l’hyperactivité.
  • Une autre étude rapporte que des enfants du primaire en Corée ressentent :
  • une amélioration significative de l’agressivité, de l’anxiété et du niveau de stress; après un programme de méditation sur huit semaines.
  • Ces enquêtes, ainsi qu’une autre publiée en mars 2016, traitant de psychologie du développement et de neuroscience cognitive; illustrent combien les pratiques de méditation ont le potentiel de réellement changer la structure et la fonction du cerveau de manière à favoriser la réussite scolaire.
  •  

Un impact plus fort chez les enfants


Les principes fondamentaux de la neuroscience suggèrent que la méditation pourrait avoir un plus grand impact sur la cognition lorsque le cerveau est dans ses premiers stades de développement.

 

Cela s’explique par le fait que le cerveau développe dans l’enfance des connexions dans les circuits préfrontaux à son rythme le plus rapide. C’est pour cela que la méditation permet d’impacter fortement les enfants. Chez l’adulte, la méditation apporte plus en terme de réduction du stress ou de bien-être. Même si ses effets sont durables sur la capacité d’attention soutenue ou le contrôle cognitif, ils sont finalement moins robuste que pour les enfants.

Une étude clinique publiée en 2011 dans The Journal of Child and Family Studies démontre superbement ce concept. Sa réalisation a permis de comparer directement les observations d’adultes et d’enfants, depuis leur inscription dans le même programme de méditation pleine conscien2ce qui évaluait chacun des participants de manière identique. Les enfants entre 8 et 12 ans présentant des TDAH  (Trouble du Développement et de l’Attention  avec ou sans Hyperactivité), ainsi que les parents, étaient inscrits à un programme de formation à la pleine conscience de huit semaines.

Les résultats ont montré que la méditation attentive améliore de manière significative l’attention et le contrôle de l’impulsivité dans les deux groupes, mais les améliorations sont considérablement plus solides chez les enfants.

 

 

Les témoignages de parents rapportent des faits similaires

En dehors du laboratoire, de nombreux parents rapportent les bienfaits observés de la méditation précoce. A Vienne, Heather Maurer, qui a été initiée à la méditation transcendantale, elle guide sa fille Daisy  de 9 ans, grâce à diverses techniques de visualisation et des exercices ciblés de respiration, trois soirs par semaine. Sa fille est aujourd’hui bien plus capable pour réguler elle-même ses émotions, ce qui est un signe de l’amélioration du contrôle cognitif. Sa mère raconte :

« Quand Daisy est bouleversée,

elle va s’asseoir et se concentrer sur sa respiration jusqu’à ce qu’elle soit recentrée. »

 

Amanda Simmons, une mère qui dirige son propre cabinet de méditation à Los Angeles, a vu des améliorations similaires avec son fils de 11 ans, Jacob, qui est sur le spectre de l’autisme, présente un TDAH, il est aussi bipolaire. Me Simmons explique que beaucoup de ses symptômes ont diminué depuis que son fils a commencé la méditation quotidienne et chante des mantras, il y a six mois. Elle déclare que :

 

« La méditation semble agir comme un« hard reboot »pour son cerveau, presque instantanément, les sautes d’humeur se résorbe ou la colère diminue.

Cette mère croit que la méditation a permis à son fils de prendre des doses inférieures de Risperdal, un médicament antipsychotique utilisé pour traiter les troubles bipolaires. »

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion