Coach Pilates & Méditation à Pezenas

Le « vrai » secret de la méditation

08 Août 2022 Méditation

Article de Christophe Lorreyte. Une très belle histoire qui nous apprend que toute personne peut méditer alors qu’au départ il n’y avait pas d’intention.


 

Le « vrai » secret de la méditation

Après un tel titre, j’ai intérêt à ne pas te décevoir…

Mais avant de partager avec toi le plus grand secret de la méditation, j'aimerais te raconter une petite histoire. La voici...

Un voleur qui passait devant la cabane d’un maître zen regarda avec indiscrétion par sa fenêtre.

Il vit le moine, assis devant une caissette d’argent, compter les pièces qu’il venait de collecter pour la rénovation d’un dojo.

Le voleur attendit alors le coucher du soleil et s’introduisit dans la modeste demeure, pensant y trouver le moine endormi et la caissette qu’il avait l’intention de dérober…

Il se faufila sans bruit et, à sa grande stupéfaction, la pièce était vide. Aucune trace du moine, ni de l’argent convoité.

Au centre de la pièce vide où le voleur s'était faufilé trônait un coussin de méditation (zafu).

Le voleur s’interrogea et son cerveau se mit à essayer de comprendre l’inexplicable, à élaborer des théories sur la disparition du moine qui n’était pourtant pas sorti de la pièce.

Où avait-il bien pu se volatiliser ? Quel était son pouvoir étrange ? 
Le voleur s’en alla alors et, toute la nuit, il chercha des réponses. Puis, au petit matin, il conclut que le moine devait connaître les secrets de l’invisibilité.

Désireux d’acquérir ce pouvoir qui lui permettrait de s’enrichir par le vol et de disparaître pour échapper aux forces de l’ordre, il frappa à la porte de la cabane, y trouva le moine et lui dit :

« Enseignez-moi le secret de l’invisibilité que vous avez utilisé hier soir »

Le moine lui répondit alors sans hésitation :

« Bien sûr. La première étape est de t’asseoir sur ce zafu »

Le voleur s’assit et le maître zen lui enseigna la posture et la respiration justes.

Le voleur devint alors le disciple du maître et pratiqua sans relâche la méditation.
Deux ans s’écoulèrent.

Un beau jour, le maître posa cette question à son jeune disciple :

« Quelle était ton intention lorsque tu es venu me trouver pour que je t’enseigne la méditation ? »

L’ancien voleur répondit au maître en toute sincérité :

« Je ne m’en souviens plus. »


Moralité : La voie est ouverte à tous, même à ceux qui souhaitent méditer pour obtenir quelque chose, car la seule pratique suffit à transformer à jamais celui qui a emprunté cette voie.

Peut-être te demandes-tu « mais comment le moine a-t-il fait pour être invisible ? ». 

Le seul moyen de le découvrir est de méditer et de ne rien attendre.

Tout le paradoxe est là : pour obtenir les bienfaits que l’on désire en méditation, il faut arrêter de les rechercher.

C’est pour cela que, à mon sens, la meilleure définition de la méditation est : « juste s’asseoir ».

Rien de plus.

J’espère que cette petite histoire t’a plue et qu'elle te fera avancer sur la voie.

C’est une histoire que j’affectionne tout particulièrement. 

Articles similaires

Derniers articles

D’après une recherche réalisée par The National Institutes of Health, méditer permettrait aux bouts de chou d’acquérir ….

Les bienfaits de la méditation pour les enfants

La méditation pour les enfants

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion