Le Pilates de Véro pour les Sportifs et les non Sportifs
Coach Pilates à Pézenas

Histoire zen : l’enfer et le paradis

21 Mai 2022

Extrait du livre de Christophe Lorreyte - Apprenez enfin à méditer avec la pratique Tangram.

Cela me rappelle une petite histoire zen japonaise que l’on attribue à Hakuin (moine zen du XVIIIeme siècle).

Un jour, un samouraï s’en alla rencontrer le moine Hakuin et lui posa cette question : 

- Existe-t-il véritablement un enfer et un paradis ,

- Mais qui es-tu , lui demanda en retour Hakuin.

- Je suis le samouraï…

- À peine avait-il commencé à répondre, que Hakuin l’interrompait en lui rétorquant immédiatement :

- Toi, un guerrier ! Laisse-moi rire. Qui voudrait bien te prendre à son service ? Tu as l’air davantage d’un mendiant. Quel seigneur avec ton allure pourrait bien vouloir t’engager ?
La colère comme un vent dévastateur s’empara du samouraï qui, brutalement, dégaina son katana.

Sans sourciller le moins du monde, Hakuin, imperturbable, continua son discours :

- Ah bon, tu as même un sabre ! Mais tu es certainement trop maladroit pour me trancher la tête.

À l’écoute de ces mots, le samouraï devint fou furieux, il brandit sa lame au-dessus de la tête du moine, prêt à plonger pour la détacher de son cou.

C’est à cet instant précis que Hakuin lui dit :

- Ici s’ouvrent les portes de l’enfer.

Décontenancé par l’impensable tranquillité qui se dégageait du moine, le samouraï rengaina son instrument de mort et s’inclina.

Alors le moine Hakuin lui dit :

- Ici s’ouvrent les portes du paradis.

Comme pour le samouraï de cette histoire, notre façon d’envisager les situations de notre existence peut nous faire prendre des orientations bien différentes. Le regard que nous posons sur les événements est primordial. Nous cultivons un réel super-pouvoir lorsque l’esprit de la méditation vient en éclairer tous les domaines. 
Nous nous extrayons des pensées parasites telles que :

- C’est injuste ce qui m’arrive,

- Je ne suis plus rien pour cette histoire,

- Il y en a qui ont de la chance tout de même,

- Et si j’avais cela plutôt que ceci, cela aurait été mieux,

- C’est la faute de l’autre,

- Je n’y arriverai jamais ….

Accepter ce qui est grâce à la pratique quotidienne.

 


Derniers articles

Enso et vacuité, une invitation à la méditation.

Qu’est-ce que l’Enso ?

Méditation et fausses croyances

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion